FESTIVAL PIMAN BOUK | Jacmel 1er - 4 novembre 2017
AfricAmericA.org
Les oeuvres

Soie, fleurs et mistral

Hospitalité et Inhospitalité - ACTES, Résidence Marseille 2005

Depuis le 3 juin, l’artiste plasticienne Barbara Prézeau Stephenson a rejoint le réunionnais Jack Beng-Thi et la gabonaise Myriam Mihindou (voir Forum Multiculturel d'Art Contemporain), sur les îles du Frioul, à Marseille, pour une résidence d’un mois. Les autres artistes participants sont : Ahmed Elsharif Aboud Elsharif (peintre - Soudan, Khartoum) et Christian Laudy (plasticien France, Marseille).



Soie, fleurs et mistral - Apres 2 jours de travail : les 6 premiers mètres - ©_Myriam Mihindou
Soie, fleurs et mistral - Apres 2 jours de travail : les 6 premiers mètres - ©_Myriam Mihindou
Soie, fleurs et mistral s'attache à la notion de patience à la récupération d’un temps oublié, celui des travaux d’aiguilles, des fines mains, travaux jadis réservés aux femmes. Temps des femmes confinées au foyer, des cloîtrées.

L’oeuvre effleure sans la nommer, la notion de liberté. Thème équivoque, sur cette île, classée patrimoine historique, cet Hôpital Caroline, lieu de quarantaine des voyageurs au 19ième siècle. Ce lieu qui accueille encore des détenus en réinsertion.

Soie, fleurs et mistral prendra la forme d’un voile d’organza nacré de 60 mètres de long, parsemé de pétales de roses artificielles rehaussées de perles de cristal fixées, une à une à la main.

L’oeuvre flottera entre les colonnes de pierre d’une ancienne chapelle en forme de temple grec et descendra avec le mistral un escalier d’une vingtaine de marches.


Consultez la page ACTES - Résidence 2005

Évolution de l'oeuvre - Fin de la première semaine

12 mètres ont été réalisés, jusqu’à présent.

L’œuvre ne mesurera plus 60 mètres, mais 30 ou 40. Les possibilités d’exploitation de l’espace sont très contraignantes, à cause des autres manifestations programmées, mais aussi à cause du vent qui peut atteindre 80 km/h. Plus la surface déployée est vaste, plus l’énergie déclenchée est puissante, il faut déjà trois personnes pour retenir l’œuvre au moment des prises de photos.

L’opposition entre la légèreté du matériau, sa fragilité apparente, la délicatesse du travail et la force qu’elle transforme en mouvement, est fabuleuse.

Je ne pouvais pas imaginer, toute cette énergie qui menace de me renverser, j ai conçu l’œuvre en tenant compte de deux éléments évidents sur Frioul, la lumière et le vent. Mais se colleter avec Eole en personne, le saisir à bras le corps ...
Papa Loko ou se van pouse m ale ...
Aloko Simbi mande van oh! van, van, van!


Vivez l'évolution du projet en PHOTOS (© Myriam Mihindou, Gabon/France)

Lundi 14 Juillet 2008
Barbara PREZEAU STEPHENSON
Lu 4336 fois

Le projet | Les oeuvres | Les artistes

Design et Marketing des produits d'artisanat - Participants à la formation à Noailles le 7/11/16 - © Fred Mogin
WEB4226
WEB4217
WEB4198
WEB4190
WEB4212
WEB4208