11e édition, Foire Georges Liautaud - Noailles, les 5, 6, 7 octobre 2018
AfricAmericA.org
Les artistes

Barbara Prézeau, plasticienne

Haïti, Port au Prince

Le travail de Barbara Prézeau-Stephenson explorera la notion de centre du monde. Outre cette préoccupation, la démarche et la sensibilité l’amène à puiser à même les sources populaires haïtiennes, à s’inspirer de la réalité et de l’esthétique populaire de ce pays et à intégrer ces éléments dans une démarche personnelle et rigoureuse.



Dakar
Dakar
Elle questionne ainsi, en s’y inspirant, les phénomènes d’appropriation et de digestion de divers irritants qui imposés aux esclaves africains et africaines, furent détournés, possédés et utilisés pour en venir à véhiculer des valeurs africaines.

C’est la complexité de ces glissements, la résistance par l'appropriation et le travestissement qui informent son travail. Elle réfléchit aux connections profondes entre son œuvre et son environnement hybride haïtien.

Deux éléments semblent essentiels dans son propos : le choix des moyens et la notion d’espace. Les moyens préférés de cette plasticienne fonctionnent à partir de l’idée de récupération environnementale : ainsi, le site de la création devient l’expression d’un fragment de temporalité pré-moderne dans la modernité préindustrielle à l’époque de l’industrie.

Le motif se convertit en symbole, la réalité en synthèse et à travers l’acte individuel se sacralise la mémoire collective.

Esprit libre et cultivé, aux racines haïtiennes mais aux visions plus internationales, Barbara revendique les métissages impurs.

Jeudi 1 Janvier 1970
Dossier ACTES
Lu 2834 fois

Le projet | Les oeuvres | Les artistes

Design et Marketing des produits d'artisanat - Participants à la formation à Noailles le 7/11/16 - © Fred Mogin
WEB4229
WEB4195
WEB4226
WEB4212
WEB4208
WEB4214