LA DESTRUCTION DES INDES - 8e Forum Transculturel d'Art Contemporain - 3 au 10 avril 2020
AfricAmericA.org
Le projet

La dimension des actes - Création plastique

Juin, juillet 2005

Ce mois de juin 2005, lors d’une « résidence », nous proposons un point de ralliement à cinq plasticiens en provenance du Gabon, de La Réunion, d’Haïti, du Soudan et de Marseille.



Les actes plastiques

Les îles du Frioul
Les îles du Frioul
Nous Invitons chacun d’eux à prendre la parole sur les « qualités urbaines » de Marseille du point de vue du rapport sensible entre « hospitalité et inhospitalité » et sur la base de leur propre itinéraire et de leurs démarches de création respectives (création vidéo, peinture, installations plastiques, photographie…)

Des exigences essentielles

La première de ces exigences est de mettre l’artiste et l’œuvre au centre des attentions. Il ne s’agit pas de substituer notre parole à celle de l’artiste, mais de faire en sorte que ces créations originales ouvrent un lieu d’interrogation et un moment de discussion publique autour du thème.

La seconde (qui n’est pas sans rapport avec la première) tient à notre souci de penser la socialisation de ces créations dans le cours même de leur déroulement. C’est pour cette raison que la « résidence » se déroule dans un lieu public (monument classé), ouvert au public et sur celui-ci. Suivant cette même logique, la « résidence » fait également l’objet d’un « suivi » organisé sous la forme d’entretiens et de discussions avec les artistes présents qui donneront lieu à un « livret » qui fera trace de ce moment.

La troisième tient au thème même de la résidence : hospitalité/inhospitalité. Ce thème n'a guère été abordé par le monde de l’art contemporain. Il ne s’agit pas de regarder l’Autre (l’artiste étranger) et donc de le montrer (l’exposition de l’artiste étranger) mais d’entrer avec lui dans la composition d’une relation forte qui fond d’autres régimes d’hospitalité entre nous.

Lieux

Temple Caroline
Temple Caroline
Dans divers lieux et espaces des Îles du Frioul, en collaboration avec les projets en cours et plus particulièrement avec « L'Hospitalité Caroline » qui est une scène, le lieu original le temps d'une « quarantaine. » Mais plus encore, il est lui-même fondé sur la rencontre, sur l'accueil, les gestes et les discours de l'hospitalité comme de l'inhospitalité.

L’association Caroline, depuis de nombreuses années, invite les Marseillais à prendre rendez-vous avec une partie de leur histoire. L’originalité de cette démarche est ce va et vient entre hier et aujourd’hui, entre vielles pierres et l’art contemporain.

En juin, ces plasticiens mettront au centre de leurs démarches respectives de création un travail d’exploration et de réflexion sur le rapport entre hospitalité et inhospitalité. Il leur sera proposé de le faire à travers la mise en discussion de divers points de vue, qui s’exprimeront par la médiation d’« installations plastiques », et dont un propos, une parole croisée, émergera.


Les réalisations plastiques et audiovisuelles seront présentées
du 01 au 25 juillet 2005
à l’Hôpital Caroline


Vendredi 10 Juin 2005
ACTES
Lu 3501 fois

Le projet | Les oeuvres | Les artistes

Design et Marketing des produits d'artisanat - Participants à la formation à Noailles le 7/11/16 - © Fred Mogin
WEB4208
WEB4231
WEB4217
WEB4203
WEB4198
WEB4190